Archives pour la catégorie dossier

Jake Gyllenhaal en serial killer dans le clip « Time to dance » de The Shoes

Mais pourquoi est-il si méchant ? Lui qui est d’habitude si charmant…

Dans le clip de la chanson « Time to dance » du groupe électro français The Shoes, l’acteur  Jake Gyllenhaal interprète un serial killer sérieusement dérangé qui poursuit ses victimes dans des ruelles sombres ou des clubs de strip-tease avant de les saigner ou les étrangler violemment. Une vidéo sulfureuse de 8 minutes réalisée par Daniel Wolfe, responsable de l’image de l’anglais du musicien Plan B (« She said »), qui vaut le coup d’oeil ! Wolfe avait déjà réalisé un autre clip pour le groupe, celui de « Stay the Same » en 2011.

Âmes sensibles, s’abstenir…

7 affiches de films censurées parce que jugées trop sexy

Shame - affiche hongroise

Bien que frileux dans leur pays d’origine, les USA, les marketers de Fox Searchlight savent faire preuve d’audace pour promouvoir leurs films à l’étranger. S’ils ne sont pas allés jusqu’à exposer les attributs de Michael Fassbender sur l’affiche de « Shame » destinée à la Hongrie, ils en ont néanmoins utilisé la semence pour écrire le titre. Couillu… Mais ça n’était visiblement pas du goût des Hongrois qui ont censuré le poster, heureusement préalablement chargé sur la toile.

Larry Flynt

Quoi de plus normal pour l’affiche d’un film qui parle de X et de censure que de se faire censurer ? C’est ce qui est arrivé au fameux poster de « Larry Flynt » de Milos Forman aux États-Unis, qui met en scène Woody Harrelson en position christique, niché dans une entrejambe féminine. On ne joue pas avec l’image de Djizeusse…

Zack et Miri font un porno

Rien de bien choquant à première vue pour cette affiche de la comédie « Zack et Miri font un porno » façon split screen. À condition de ne pas faire baisser ses yeux en-dessous du titre… Bien joué !

Les lois de l'attraction

Excellente affiche censurée aux Etats-Unis pour « Les lois de l’attraction » de Roger Avary, une adaptation du roman de Bret Easton Ellis qui raconte tout ce qui peut se passer dans les soirées arrosées et cocaïnées d’une université huppée. Une variété de positions pourtant figurée de façon bien innocente avec des peluches toutes mignonnes.

Pour ceux qui n’en ont jamais entendu parler, « Teeth » raconte l’histoire d’une jeune fille « Vagina dentata », dont le vagin carnacier s’en prend au membre de ceux qui le pénètrent avec de mauvaises intentions. Ouille !

I spit on your grave

Une affiche qui mêle sang et sexe pour un film racoleur qui raconte la vengeance d’une jeune écrivain violée par un groupe de tordus.

Le Banni

Le décolleté plongeant et les belles jambes de Jane Russel avaient de quoi faire venir le public en masse pour voir « Le Banni » d’Howard Hughes. Mais c’était too much pour l’époque. Ça n’en reste pas moins une très belle affiche…

via Oh no they didn’t!

Dossier : les pires coupes de cheveux de Nicolas Cage

On remarquera qu'ils ont estompé sa coiffure avec le soleil...

Ah, ça devient de plus en plus rare un bon film avec Nicolas Cage…

Même s’il est capable du meilleur comme du pire, s’il y’a bien un secteur dans lequel l’acteur innove toujours, c’est celui de la coiffure.

Et à chaque nouvelle bouse oeuvre dans lequel il a le premier rôle, il arrive à nous surprendre sur le plan du cheveu. Depuis toujours.

J’imagine que les producteurs doivent prendre un malin plaisir à réfléchir à quel nouveau supplice capillaire ils vont le soumettre à chaque fois qu’ils l’embauchent.

À l’occasion de la sortie de son nouveau chef d’oeuvre cette semaine, « le Pacte », je me suis pris au jeu de faire un petit florilège de ses pires coupes de cheveux à partir de 1997.

En bonus à la fin, un montage très complet sur l’évolution de son style capillaire au fil de ses films.

 

Fille perdue, cheveux gras

 

 

Les Ailes de l’enfer (1997)

Dans cet action movie, notre héros prisonnier arbore une belle crinière bien grasse. Il devait pas y’avoir de coiffeur derrière ses murs. On dénotera un début de calvitie sur le haut du front, qui tranche avec la longueur du cheveu.

 

curly

 

 

Adaptation (2005)

Dans ce bon film de Spike Jonze, il interprète le scénariste Charlie Kaufman en proie au syndrome de la page blanche. Une belle performance capillaire également en passant au roux et aux bouclettes.

 

"P'tain, m'ont encore foutu une coupe de merde..."

 

 

 

 

The Ghost Rider (2007)

Le film est une catastrophe en soi, et la coupe de Nico vient achever le tout. Une de ses meilleures, enfin pires, qui est l’une de mes préférées. C’est peut-être juste pour le plaisir de la voir à nouveau qu’ils ont décidé de faire une suite…

 

Nico sait lire l'heure en regardant au-dessus de sa montre. Classe !

 

 

 

 

Next (2007)

Après avoir été la risée du web à cause de la coupe Ghost Rider susmentionnée, retour aux cheveux bruns et longs, plaqués en arrière pour bien dégager le front. Pas sûr qu’il y ait du progrès.

 

The Tourist

 

 

 

 

Bangkok Dangerous (2008)

Un film qui s’appelle « Bangkok Dangerous » ne donne pas forcément envie qu’on le regarde, je ne peux donc pas en parler. Reste que le look chemise hawaïenne, cheveux longs et bruns donne une dégaine bien sympathique à notre Nico.

Joe la moustache

 

 

 

 

 

 

Kick Ass (2010)

Génial film de Matthew Vaughn dans lequel Nico, en plus d’une belle coupe de merde, se voit également affublé d’une magnifique moustache. Papa sans histoire le jour, super-héros Big Daddy la nuit. Une vraie réussite !

 

Highlander

 

 

 

Le dernier des templiers (2011)

Une petite variante pour ce film médiéval : cheveux longs à nouveau, mais cette fois-ci plus clairs et ondulés + barbe de trois jours. Pas le plus affreux des looks, ça se passe quand même au Moyen-Âge.

 

 

 

Et pour finir, toutes les coupes de cheveux de Nick compilées dans une vidéo :